L’autre ne m’attire plus, que dois-je faire?

Il n’est pas toujours facile de vieillir en couple. Ses charmants petits défauts du début peuvent devenir insupportables au bout de quelques années. C’est d’ailleurs l’une des principales causes de séparation d’aujourd’hui. Quand le désir pour l’autre n’est plus au rendez-vous, il est normal de se demander si ça vaut la peine de continuer sur la même route. Si cette situation vous interpelle, lisez ce qui suit, j’ai quelques pistes de réflexion pour vous.

Comprendre ce qui se passe

L’une des premières étapes à franchir lorsque vous sentez que l’amour et le désir ne sont plus au coeur de la relation, c’est de vous interroger sur ce qui se passe vraiment dans votre tête et votre coeur. Demandez-vous ce qui a changé dans votre perception de l’autre :

  • Ce questionnement est-il récent ou perdure-t-il depuis un bon moment?
  • Est-ce qu’une autre personne est venue brouiller les cartes?
  • Est-ce qu’un événement a engendré un fort ressentiment envers votre partenaire?

Il faut comprendre que le désir et le ressentiment sont entièrement incompatibles. Même si le désir est présent, il est submergé par trop d’émotions négatives qui nuisent à son expression. Résultat, on se ferme complètement à tout rapprochement et l’attirance que nous avions envers l’autre s’efface peu à peu.

Un combat perdu d’avance?

Pas nécessairement.

Voyez d’abord ce qui pourrait créer un frein à votre attirance.

  • Un comportement nuisible?
  • Une hygiène qui laisse à désirer?
  • Un manque de spontanéité?
  • Un conflit non-réglé?
  • Un sentiment de pression?
  • Une routine bien ancrée?
  • Des vêtements trop commun? (aka trop de vêtements de type «confo»)
  • Etc.

Ce que je vous suggère, c’est de simplement mettre les cartes sur tables.
Les différentes formes de stimulations ne peuvent fonctionner si les freins sont trop présents.

Pas de désir, pas d’amour?

Faux! Plusieurs personnes me posent la question et je leur réponds que ce n’est pas toujours le cas. Souvent, il suffit de revoir notre façon de vivre à deux pour comprendre que le manque de désir n’a pris forme que dans un problème non résolu.

L’accumulation de frustrations et d’amertume nuit considérablement à l’amour que nous pouvons éprouver envers notre partenaire. Si une situation agaçante traîne sur la glace depuis trop longtemps sans avoir été explorée de fond en comble par les partenaires, la relation ne pourra jamais s’épanouir complètement, car il y aura toujours un nuage pour cacher le soleil. Si tel est le cas, je vous conseille fortement de rencontrer un(e) sexologue qui vous aidera à mieux gérer la situation.

Se retirer seul, juste pour voir!

Je crois que l’une des façons de prendre conscience de l’amour que nous éprouvons envers notre partenaire c’est de se gâter d’un moment en solo. Pas seulement une heure! Une fin de semaine complète, seul, à faire le point, mais surtout à réaliser si l’autre nous manque. Si c’est le cas, il est temps de mettre l’effort sur les points de la relation à améliorer, car elle vaut la peine d’être vécue.

Si son absence vous laisse indifférent et qu’au contraire, vous anticipez négativement votre retour, posez-vous la vraie question : serais-je mieux sans lui/elle? C’est une question qui est lourde à porter, mais qui prend tout son sens quand l’amour n’est tout simplement plus au rendez-vous, malgré toute l’énergie que nous avons pu y mettre. Car oui, il est bien de faire des efforts pour le bien-être de notre couple, mais il faut être assez fort pour mettre un terme à la situation et enfin vivre la vie que nous méritons tous!

Cliquez pour évaluer cette chronique
[ Votes: 1 - Moyenne: 5/5 ]

, sexologue
Fière partenaire de ton bonheur amoureux

Ce texte vous interpelle?
Code de sécurité:
security code
Merci d'entrer le code de sécurité:

Soumettre


(Cette chronique sexologique est également publiée sur Canal Vie.)

418-407-6694 Prenons rendez-vous >