La frustration sexuelle, comment y remédier?

Plusieurs études démontrent que l’insatisfaction sexuelle fait partie du top 5 des causes principales de séparation. L’écart de libido et l’incompatibilité sexuelle peuvent, dans certains cas, venir à bout de la relation.

C’est à la lecture de ces études que je me permets de vous poser cette question:
Êtes-vous sexuellement frustré?

Voici quelques insatisfactions possibles au niveau de la sexualité:

« C’est toujours pareil! »

Plusieurs couples ont leur petite routine quotidienne bien établie, et cela peut se refléter même au lit. On s’embrasse comme-ci, on se caresse comme-ça, on met en place telle position, ensuite l’autre…  et voilà. Terminé. La séquence est complète… mais la satisfaction ne l’est plus. La routine au lit peut vraiment être une source de frustration qui peut nuire à l’épanouissement sexuel. Passez par-dessus votre gêne, prenez les devants et variez les positions. Surprenez-vous!

« L’autre ne tient pas compte de mes intérêts! »

Une erreur que certaines personnes font est de ne pas tenir compte de l’excitation de leur partenaire. L’empathie sexuelle est ESSENTIELLE au développement de la complicité! Oui, il y a une part d’égoïsme dans la sexualité, mais le vrai plaisir réside aussi dans celui de l’autre. Ne vous gênez pas pour lui dire ce que vous appréciez comme caresses, comme positions ou comme rythme!

« Je n’ai jamais d’orgasme! »

L’anorgasmie peut être une source de frustration sexuelle, mais elle ne signifie pas nécessairement que votre partenaire est moche au lit! L’orgasme est quelque chose qui s’apprend. Il faut prendre le temps de se connaître soi-même avant de croire que l’orgasme est impossible, et que votre l’autre est un mauvais parti. La masturbation est le meilleur moyen de mieux prendre conscience des caresses excitantes qui peuvent vous aider à l’atteindre. Il est si personnel à chacun d’avoir un orgasme que, si vous-mêmes n’êtes pas en mesure d’en avoir, votre partenaire ne saura pas plus comment s’y prendre. Ceci dit, ne faites pas de l’orgasme le but ultime de la satisfaction! Prenez plaisir à savourer tout le reste!

« Il/elle ne me touche plus »

Cette situation peut devenir très frustrante pour le ou la partenaire qui accumule les refus sexuels. Commencez par reprendre contact dans un contexte qui est non-sexuel. Misez sur la tendresse et la sensualité avant de plonger dans la sexualité proprement dite. Il arrive que le ou la partenaire ayant la moins grande libido diminue au maximum les gestes d’affection par crainte de «réveiller la bête en l’autre». Fixez-vous quelques moments «sécurisés» où tout le reste est permis sauf la relation sexuelle!

« Il/elle visionne de la pornographie! »

Certain(e)s n’aiment pas que leur partenaire regarde de la pornographie. Pour plusieurs raisons, certains croient que la sexualité ne doit se vivre qu’à deux et un faux sentiment de compétition vient brouiller l’envie sexuelle. Sachez que la sexualité en solo enrichie grandement la sexualité en duo! Si la consommation de pornographie ne nuit pas à la sexualité du couple, nul besoin de s’inquiéter!

« Il/elle ne prend plus soin de lui/elle…»

Certaines personnes ne prennent plus le temps de prendre soin de soi après plusieurs années de vie commune. C’est la loi de l’acquis et c’est tellement dommage. D’accord pour les moments en «mou» mais se faire une beauté pour l’autre est autant bénéfique pour soi que pour lui ou elle! Quand on se sent désirable, le mindset sexuel est beaucoup plus positif!

Voici maintenant ce qu’il faut faire!

D’abord, afin de diminuer l’insatisfaction sexuelle, il faut se permettre que tout ne soit pas parfait. La recherche de la perfection est directement liée au sentiment de frustration, car c’est impossible d’être heureux dans de telles conditions. Or, il faut tout de même établir des barèmes de satisfaction, et c’est sur ceux-ci qu’il faudra travailler.

De plus, ne vous laissez pas imposer une sexualité idéalisée par «tout le monde». C’est votre sexualité, et elle vous appartient. Ne vous sentez pas déçu si, selon tel magazine, il faudrait faire l’amour trois fois par semaine, avoir essayé 23 positions et avoir réalisé 14 fantasmes. Ne laissez pas les autres être le reflet de votre propre sexualité, car vous serez continuellement insatisfait.

Enfin,et je ne le dirai jamais assez, IL FAUT COMMUNIQUER! Dites à votre partenaire ce qui vous rend insatisfait. Mentionnez-lui ce qui vous ferait plaisir. Prenez en main votre sexualité, car personne d’autre ne le fera à votre place. Assumez votre part de responsabilités! On génère le changement en commençant par soi!

, sexologue
Fière partenaire de ton bonheur amoureux

_____________________________
Ce texte vous interpelle?

Code de sécurité:
security code
Merci d'entrer le code de sécurité:

Soumettre


418-407-6694 Prenons rendez-vous >