Faire chambre à part, bon ou mauvais?

On dit que de plus en plus de couples décident de faire chambre à part. Est-ce l’annonce d’un déclin amoureux? Tellement pas!

Pourquoi faire chambre à part

La majorité des couples choisissent d’abord et avant tout le confort. Après plusieurs années de vie commune à essayer mille et une positions pour mieux dormir, à mettre des bouchons pour ne plus entendre l’autre ronfler et à essayer de gérer les horaires de sommeil différents, les couples en viennent à la conclusion qu’il n’y a rien de mieux qu’un bon sommeil récupérateur.

Trop d’insomnies dues aux ronflements et à la bougeotte nocturne peut conduire à la conclusion qu’il est nettement préférable pour le bien-être de chacun de dormir dans son propre lit et de se rejoindre au petit matin. Cela veut-il dire que le couple est en crise? Vraiment pas. Un meilleur sommeil favorise une meilleure humeur et peut même sauver votre relation!

Une femme me racontait que son conjoint a toujours ronflé mais qu’au début elle finissait par s’y accommoder. Jusqu’au jour où, à force de manquer de sommeil, elle était devenue si irritable que son couple était réellement en jeu. Malgré le fait qu’elle croyait qu’ils s’aimaient trop pour passer la nuit séparément, faire chambre à part était devenu une nécessité! Ils ont essayé et ce fût une révélation.

Et l’intimité?

La majorité des couples qui dorment séparément le confirment, la distance crée le rapprochement! (Tiens, tiens!) Le fait de faire chambre à part les amène à créer l’inattendue et la spontanéité. Pour plusieurs, le désir n’a jamais été aussi grand que lorsqu’ils ont enfin décidé de dormir chacun de leur côté. Ils se donnent alors des rendez-vous comme à leurs débuts!

Des chercheurs de l’Université de Toronto confirment qu’entre 30 et 40% des Canadiens font chambre à part. Ils ont même réussi à démontrer que la séparation nocturne provoque un sommeil beaucoup plus profond et bénéfique pour la santé.

Ceci dit, je crois qu’il faut tout de même des raisons valables pour dormir loin de l’autre. Le ronflement, la bougeotte et les horaires différents peuvent effectivement être de bonnes causes à la chambre à part. Par contre, dormir séparément parce qu’on s’est disputé, parce qu’on boude ou parce qu’on menace l’autre, ce n’est nettement pas valables pour la santé du couple.

Quelques options

Si vous songez à faire chambre à part et que vous hésitez à faire le saut, il existe plusieurs variantes qui peuvent être tout autant bénéfiques. D’abord, si l’autre bouge beaucoup pendant la nuit et que cela vous réveille, il est possible d’avoir un matelas à ressorts ensachés ou double mais dont chaque côté est séparé au centre (comme si on collait deux matelas simples). Aussi, plusieurs couples optent pour deux lits complètement séparés, mais dans la même chambre.

Si ce sont les ronflements qui nuisent à votre sommeil, l’idéal est évidemment de dormir dans une autre pièce de la maison. Si vous n’êtes pas trop certain de cette option, pourquoi ne pas l’essayer quelques fois par semaine seulement? Souvent, il suffit de deux ou trois nuits récupératrices pour retrouver son énergie!

, sexologue
Fière partenaire de ton bonheur amoureux

_____________________________
Ce texte vous interpelle?

Code de sécurité:
security code
Merci d'entrer le code de sécurité:

Soumettre


(Cette chronique sexologique est également publiée sur Canal Vie.)

418-407-6694 Prenons rendez-vous >